HISTORIQUE


Thot, le dieu de la médecine et des sciences dans l'Egypte ancienne2750 av J.C. L’Égypte connaît l'ébauche de ce qui deviendra plus tard la médecine. Ainsi la première école de médecine sera l'école de médecine d'Alexandrie. Or, déjà dans cette école, certains prêtres-médecins, les "Saous", étaient chargés de l'enseignement de la thérapie vertébrale, très pratiquée à l'époque. Ce sont eux qui l'enseignèrent par la suite à leur élève, HIPPOCRATE le Grec.




Hippocrate le grec440 av J.C. HIPPOCRATE, père de la médecine occidentale, écrit dans 'Corpus Hippocraticum' : (...) "Il est nécessaire de posséder une solide connaissance de la colonne vertébrale car de nombreuses affections sont en effet causées par un état défectueux de cet organe ". (...) "L'Art de la thérapeutique vertébrale est ancien ; je tiens en haute estime ceux qui l'ont découvert, comme ceux qui, génération après génération, me succéderont et dont les travaux contribueront au développement de l'art naturel de guérir ". (...) "Il s'agit de légères déviations de vertèbres et non de grossiers déplacements " . (De Articulis)




Galien, médecin grec de gladiateurs dans l'Empire romain160 après J.C. Les concepts médicaux de GALIEN firent autorité durant les quinze siècles qui suivirent, et parmi eux, la thérapie vertébrale d'HIPPOCRATE. Une de ses expériences en ce domaine fut celle du célèbre historien et géographe grec PAUSANIAS qui, après une chute de son char, se plaignait d'une perte de sensibilité rebelle des derniers doigts de la main, et ce, malgré les applications d'onguents et les potions diverses de doctes médecins qu'il avait consultés. Exaspéré par ces échecs, l'historien fit appel à GALIEN, médecin d'une grande réputation jusqu'aux confins des frontières de l'empire. L'illustre médecin examina longuement le malade, l'interrogea sur l'origine des symptômes qui apparurent de fait juste après son accident. Après réflexion grâce à ses connaissances anatomiques et une logique de bon aloi, GALIEN décida de manipuler les vertèbres du cou qui correspondaient, selon lui, aux nerfs atteints. La réussite fut rapide et le patient soulagé dans l'heure. GALIEN conclut donc, après ce succès clinique remarquable :
(...) "C'est par un simple traitement à la colonne vertébrale que j'obtins ce magnifique et étonnant résultat, bien que j'eusse soigné le dos et non pas les doigts " . (De locis affectis)



Puis avec l'apparition progressive des drogues chimiques, La thérapie vertébrale resta ensuite une pratique méprisée, estimée sans intérêt et de concept déclaré "non scientifique", donc ignorée et complètement délaissée par la médecine officielle. Il en était toujours ainsi au début du XIXème siècle ... Daniel David Palmer ou D.D. Palmer est le fondateur de la chiropratique.

En 1895, aux USA, David Daniel Palmer, "épicier" d'une grande culture médicale et passionné, reprend et approfondit l'idée de la thérapie vertébrale antique. Jusqu’au jour où il décide de "manipuler" la colonne vertébrale d'un de ses serviteurs sourd, qui retrouve alors l'ouïe ... La chiropratique voit alors le jour.


Bartlett Joshua (B.J.) Palmer était un pionnier de la chiropratique.Puis B.J. Palmer son fils, reprend le flambeau, et consacre le reste de sa vie à la recherche sur la chiropratique basée sur la première vertèbre l'ATLAS. De ses travaux il met en place les premiers fondements rigoureux de cette discipline et crée le premier collège chiropratique aux USA.Radio des vertèbres


1895, c'est aussi la découverte des rayons X en Allemagne par ROENTGEN (père de la Radiologie). Les chiropraticiens ont été parmi les premiers à tirer profit de cette nouvelle technologie de l'époque, et ont permis l'amélioration des techniques radiologiques. Aussi, de nombreux aspects et techniques modernes de cette discipline viennent de la Chiropratique comme par exemple les Télérachis 30 x 90 (radiographie entière de la colonne face/profil).



le Dr. Louis SPORTELLI, DCUn chiropraticien américain, le Dr. Louis SPORTELLI, DC, reçut de nombreuses récompenses internationales (Prix Kodak) pour son " kedge filtration System", permettant d'augmenter nettement la qualité des prises de vue en diminuant fortement la dose de rayons X et en supprimant les rayons secondaires dispersés.




De nos jours la Chiropratique est largement répandue à travers le monde. Elle se place en effet en 3e position des professions de santé dans le monde et au 2e rang aux États-Unis ainsi qu’au 1er rang mondial des professions de santé manuelles vertébrales.
La Fédération Mondiale de Chiropratique est officiellement reconnue par l'OMS en tant que partenaire officiel ...
Ainsi dans le très large panel des médecines dites douces, seules la Chiropratique et l'Acupuncture bénéficient du soutien de l'OMS.

 

Fédération Mondiale de ChiropratiqueOrganisation Mondiale de la Santé